Categories
Uncategorized

La Sacrée Rencontre

la sacrée rencontre

Le Sacre de la Réunion a lieu chaque année, généralement à l’automne. C’est un moment de l’année que les sœurs mettre de côté leurs différences et à travailler ensemble pour célébrer ce qu’ils croient est le plus grand événement qui a lieu dans leur communauté. Le Sacre de la Réunion est aussi un temps pour les sœurs d’exprimer leurs points de vue, de prendre part à l’élaboration d’une résolution, et de faire des contributions à des événements et des programmes de la basilique du Sacré Réunion. Cette année, il y a eu un certain nombre de résolutions présentées. Il y a beaucoup de questions d’actualité qui ont été résolues, et il y a plusieurs autres résolutions qui ont été proposées. Certaines des résolutions présentées concernent les questions de la santé des femmes et de leur rôle dans la communauté, le besoin d’une meilleure éducation dans les communautés autochtones éloignées, et un appel à une plus grande coopération entre les Premières Nations, les Métis et les Inuits, les individus et les communautés.

L’une des résolutions présentées répondu à la question de l’enregistrement de procès-verbal de la précédente Sacré Séance, tenue le 4 juillet. La question a été portée à l’attention des sœurs qui sont en charge de la basilique du Sacré et qui, en tant que président du Sacre du Secrétariat, a été responsable pour l’enregistrement de toutes les minutes de la réunion. Le Secrétariat a informé le président de la réunion, la réunion précédente avait été enregistré de manière incorrecte et qu’une correction doit être apportée. La réunion a été annulée. La question a été noté et le Secrétariat a indiqué qu’il serait nécessaire de préparer le procès-verbal de la réunion suivante de la même manière. Procès-verbal de la réunion ont été présentés une deuxième fois et adopté!

D’autres résolutions sur proposition du président de la commission pour la création d’un patrimoine autochtone du comité consultatif. Cela permettrait de créer un processus par lequel les membres du comité seraient invités tous les cinq ans, afin d’assister à une réunion au cours de couverture et d’entendre les groupes Autochtones concernant leurs préoccupations, ainsi que les préoccupations du reste des membres du comité. Si ce n’était pas suffisant pour arrêter la fermeture de la basilique du Sacré, le comité a proposé que, si la question n’a pas été résolu, puis un par un vote et le président de la Réunion Sacrée aurait la responsabilité d’avoir le vote annulé. Ce a présenté une semaine reste de l’année. La question a été remis à l’ordre du jour pour l’année prochaine. la sacrée rencontre